Instructions de montage et d‘installation

1. Montage de boîtes de dérivation sur du bois et d‘autres matériaux inflammables

Selon la directive VdS 2023, les connexions et raccordements électriques des câbles ne peuvent être effectués sur des surfaces inflammables qu‘avec des bornes montées dans des armoires et coffrets d‘installation électrique appropriés selon DIN VDE 0606 et DIN EN 60670. Les boîtiers doivent être fermés et le strict respect de la norme et des exigences en matière de sécurité concernant la résistance au feu doivent être respectés.

Exemples : maisons tout en bois, maisons avec éléments de construction en bois, matériaux de construction en bois ou autres matériaux inflammables, parois creuses en matériaux inflammables, mais aussi matériaux d‘isolation acoustique et thermique en plastique.

Tous les produits des systèmes d‘installation Spelsberg satisfont à ces exigences.

2. Matériaux d‘installation exempts d‘halogène

Il n‘existe actuellement aucune prescription DIN VDE imposant l‘utilisation de câbles exempts d‘halogène

En raison de la faible quantité de substances toxiques en cas d‘incendie, la norme DIN VDE 0100-718 présente toutefois quelques différences (simplifications) par rapport aux méthodes d‘installation prescrites en cas d‘utilisation de câbles exempts d‘halogène. Etant donné le caractère très spécifique de ces différences, nous n‘en donnerons pas une description détaillée. Toutefois, des systèmes d‘installation exempts d‘halogène sont de plus en plus souvent exigés par des prescripteurs régionaux de construction et d‘autres dispositions en matière de construction dans le secteur public (voies de secours, ascenseurs). Dans ces domaines, l‘utilisation de matériaux exempts d‘halogène, de qualité supérieure, est parfaitement judicieuse. En effet, cette initiative entre dans le cadre de l‘amélioration de la protection des personnes et des biens en cas d‘incendie, car les matériaux exempts d‘halogène dégagent peu de fumée, la part de gaz toxiques est réduite au minimum et aucun gaz corrosif susceptible d‘entrer en réaction avec les moyens d‘extinction pour former de l‘acide chlorhydrique n‘est libéré. Les dégâts matériels aux bâtiments et aux stocks sont réduits.

Pour ces domaines, Spelsberg propose des systèmes d'installation totalement exempts d'halogène (sauf: HW, DD et HP).

3. Installation à l‘extérieur - Zones humides et pluvieuses

3.1 Notions de base

En général, lors de la sélection des composants, les instructions du fabricant quant aux propriétés du produit doivent servir de guide pour l'utilisateur, lors de son choix.
Ces propriétés doivent toujours être considérées dans le contexte des exigences fixées par les normes d'installation, telles que les règles d'installation selon la norme DIN VDE 0100-ff.

Selon les circonstances locales, l'utilisateur devra mettre en Oeuvre des mesures de protection supplémentaires.

Les facteurs particuliers sont décrits plus en détail ci-dessous.

3.2 Protection contre les radiations UV

Les radiations UV peuvent causer un vieillissement prématuré et de graves déformassions ou même la destruction d'une grande variété de plastiques. Les produits fabriqués à partir de polystyrène (PS) ne doivent pas être utilisés à l'extérieur. Spelsberg a développé les produits de la série iQ pour ce besoin. Le matériau utilisé pour ces produits iQ a une haute résistance aux rayons UV. Concernant le test de résistance aux intempéries selon la norme DIN 53 387 (remplacée par la norme DIN EN ISO 4892-2), ce matériau a donné des résultats optimaux lors des essais à 1000 heures.

Ce matériau a également passé les tests avec succès de résistance au vieillissement selon la norme UL 746 C, sans aucune restriction. 

3.3 Protection contre les hautes températures

les appareillages électriques génèrent une dissipation thermique pendant leur fonctionnement. Les boîtiers fabriqués par Spelsberg sont testés lors de l‘essai d‘homologation pour accepter une dissipation thermique maximale. Des tableaux détaillés sur ce sujet sont fournis dans le catalogue, en tenant compte de la température ambiante et du type d‘installation.

Les coffrets de distribution sont conçus pour des températures ambiantes comprises entre -25 ° C et +35 ° C (en moyenne sur 24 heures). Une augmentation temporaire de la température à 40 ° C n‘est pas un problème.

Même si, par exemple, les produits iQ de Spelsberg sont adaptés pour des températures comprises entre -40 ° C et +80 ° C, les instructions du fabricant et les exigences des normes de sécurité des produits doivent être vérifiées pour les appareils installés, tels que les disjoncteurs, les interrupteurs-sectionneurs, les interrupteurs, les fusibles, etc, lors de la choix du coffret.

Le rayonnement solaire ou d‘autres sources de chaleur peuvent provoquer une augmentation involontaire de la température interne au delà de la limité autorisée. L‘installation doit donc être conçue pour éviter cette hausse de température.
Un fonctionnement fiable de l‘équipement électrique ne sera plus garanti dans certaines circonstances.

DIN VDE 0100-520 (VDE 0100-520):522.1.2

câbles et systèmes de conducteurs, y compris les accessoires peuvent être installés ou déplacés à des températures ambiantes qui sont à l‘intérieur des valeurs limites spécifiées par le fabricant ou suivant la norme concernée par le produit.

3.4 Protection contre les agressions chimiques

Pour les installations dans les zones avec des niveaux accrus de substances chimiques dangereuses dans l‘environnement, le choix des matériaux peut être réduite en fonction du type de substance. L‘information est disponible dans le tableau ‚‘Caractéristiques des matériaux“. 

3.5 Protection contre la condensation

Plus l‘équipement est hermétiquement fermé, tels que les boîtes de jonction et les coffrets de distribution, plus grand est le risque de condensation. Cela est particulièrement le cas dans les zones géographiques où les températures sont très variables. Ces effets sont aggravés par la dissipation thermique générée dans les boîtiers.

Des fluctuations importantes de la température ambiante, génèrent une différence de pression à l‘intérieur des coffrets, ce qui provoque un phénomène de dépression à l‘intérieur du boîtier lorsque la température est froide, l‘air a alors tendance à rentrer dans le boîtier, puis lorsque la température augmente, le taux d‘humidité dans cet air se condense sur la surface froide du boîtier, par exemple sur le couvercle. Ce processus est réversible seulement dans une mesure limitée, c‘est à dire que l‘air a plus de facilité à rentrer qu‘à sortir du boîtier, de sorte qu‘à la fin, l‘eau condensée s‘accumule dans le boîtier. Lorsque ce phénomène se produit régulièrement, voire quotidiennement, un volume considérable d‘eau peut s‘amonceler à l‘intérieur du boîtier. Si ce dernier a un fort indice de protection, il ne peut plus évacuer cette eau de sorte que son étanchéité élevée a effectivement un impact négatif, causant des incidents à l‘installation.

En vertu de la norme DIN VDE 0100-520, des précautions doivent être prises à l‘égard de drainage de l‘eau que peut produire la condensation dans les coffrets électriques. Spelsberg propose plusieurs gammes boîtes de jonction ayant des trous prédécoupés à l‘arrière des boites pour évider la condensation et pour le drainage de l‘eau. En fonction de la position du boîtier, lors de l‘installation, il est possible d‘ouvrir le trou prédécoupés se situant en position inférieur du boîtier pour permettre l‘écoulement gravitaire des condensats.

Ces petits trous prédécoupés sont utilisables uniquement si aucune contrainte est imposée en matière de protection contre la poussière, les contacts accidentels et corps étrangers (>IP 2X). Si des exigences de protection contre les contacts ou de protection de corps étranger sont demandées pour le boîtier, par exemple IP3X, nous recommandons l‘utilisation d‘ouïes de ventilation Spelsberg. Ces ouïes de la taille d‘un presse-étoupe ISO M20, doivent être montées sur la face inférieure ou les surfaces latérales. Elles assurent, lorsqu‘elles sont correctement installées, une protection contre les éclaboussures d‘eau jusqu‘à un niveau IP X4. Nous recommandons une installation avec 2 ouïes qui permettent une ventilation naturelle accrue.

Un élément de compensation de pression (IP68) est également disponible pour des degrés de protection élevés.

→Dans ce contexte, le seul produit Spelsberg qui peut entièrement exclure la possibilité de formation de condensation est la gamme Abox XT, car aucun air est disponible dans ce boîtier en raison son remplissage avec une résine, dont la substance reste souple.

3.6 Protection contre les précipitations, la pluie, la neige

Les tests d‘évaluation de protection des boitiers contre les corps solides et les liquides menés dans le cadre de la norme DIN EN 60529 sont utilisés comme tests comparatifs et de classification des boîtiers. Ces tests sont limités à quelques minutes et ne peuvent simuler l‘exposition à la pluie, à neige ou de nettoyage au jet d‘eau puissant. En outre, les conditions locales peuvent différer considérablement de sorte qu‘un essai d‘exposition générale ne peut être défini. Pour cette raison, les règles d‘installation concernant les conditions et le lieu de montage doivent être prises en compte en fonction de chaque Situation.

DIN VDE 0100-520 (VDE 0100-520):

522.3.1 : Câbles et systèmes conducteurs ( incluant les boîtiers électriques) doivent être choisis et installés de telle sorte que des dommages ne peuvent pas être causés par la condensation ou par l‘infiltration d‘eau. 

DIN VDE 0100-712 (VDE 0100-520):Installations photovoltaïques

712.522.8.3 712.522.8.3: Les influences externes qui peuvent être anticipées, tels que le vent, la formation de glace, la température et le rayonnement solaire, doivent être prises en compte.

3.7 Protection contre l‘eau retenue et le gel

De l‘eau s‘accumule souvent sur les surfaces et dans des cavités dans les installations qui ne sont pas protégées contre les précipitations. Si cette eau ne peut pas s‘écouler sans entrave, elle va s‘accumuler. Lors de basses températures, cette eau peut geler et provoquer des contraintes mécaniques non prévues et irréversibles pouvant entraînant la détérioration et la casse du boîtier. 

DIN VDE 0100-712 (VDE 0100-520):

712.522.8.3: Les influences externes qui peuvent être anticipées, telles que le vent, la formation de glace, la température et le rayonnement solaire, doivent être prises en compte.
Il convient donc de veiller lors de l‘installation à ce que le boîtier soit protégé par un toit ou un auvent. (Voir 3.6) Ce toit ou auvent peut

  • Être déjà présent dans les structures existantes du bâtiment
  • Conçu, et mis en place par l‘utilisateur ou installateur
  • Être fourni sous la forme de produits et accessoires de la gamme Spelsberg.


3.8 Protection contre les plantes et / ou les moisissures

Les plastiques utilisés pour les installations électriques sont des matières organiques. Le risque de dommages à partir de plantes, d‘algues ou de moisissures doivent donc être pris en considération.

DIN VDE 0100-520 (VDE 0100-520):

522.9.1 522.9.1: Si l‘expérience ou les données empiriques montrent que les plantes et / ou les moisissures peuvent causer des dommages, le système de câbles et conducteurs (incluant les boîtiers) doit être choisi en conséquence ou sinon des mesures spéciales de protection doivent être fournies.

Commentaire: Une méthode de pose qui permet l‘élimination de la végétation doit être sélectionnée


Conclusion:
En tenant compte des paramètres ci-dessus, il est absolument obligatoire de protéger les installations électriques pour un usage extérieur et cela est également largement notifiée dans les normes d‘installation.
C‘est la seule façon de s‘assurer du bon fonctionnement des dispositifs de protection.

la protection d‘une installation extérieure peut être réalisée grâce aux mesures suivantes: Protection par un toit ou un auvent, pour cela il y a plusieurs solutions:

- Bâtiment existant, pouvant servir de protection aux intempéries, par exemple un toit en saillie

- Pièces et produits réalisés et installés par l‘utilisateur, par exemple un capot de protection ou
  un auvent de protection

- Accessoires fournis sous la forme de produits de la gamme Spelsberg.

Indices d’étanchéité suivant DIN EN 60529 (VDE 0470-1)

L‘indice d’étanchéité est démontré dans notre laboratoire d‘essai interne. Les contrôles ont été effectués conformément aux normes DIN EN 60670-1, DIN EN 61439-1 et DIN EN 62208 (suivant le modèle). Le premier chiffre du code IP décrit la protection du boîtier contre les contacts avec des parties dangereuses et la pénétration de corps solides.

Tableau de comparaison entre le code IP et les types NEMA

Produits Spelsberg avec classe de protection NEMA

Els-produitsNema
TK PC-o4X, 12
TK PC-m4X, 12K
TG PC-o

12 (Sur demande TG PC-o disponible en version Nema 4x, 12)

Protection contre les impacts mécaniques, code IK

Selon la norme DIN EN 50102 (VDE 0470-100) : le degré de protection des boîtiers et coffrets électriques contre les impacts mécaniques est indiqué par le «code IK». Le tableau ci-dessous présente les codes IK attribués aux différentes valeurs d’énergie de choc. Les valeurs IK des différents produits Spelsberg sont indiquées au Tableau de la page 230 du catalogue.

IK-Code

Energie de choc  [J]

IK00---
IK010,15
IK020,2
IK030,35
IK040,5
IK050,7
IK061
IK072
IK085
IK0910
IK1020

Vue d'ensemble des entrées de câbles et des zones d'étanchéité associées

Presse-étoupe IP68

Passe câble à double Membrane IP66

Passe câble IP55

Entrée de câble Passe tube IP54

Taille du presse-étoupe

Plage d‘étanchéité [mm]

Plage d‘étanchéité [mm]

Plage d‘étanchéité [mm]

Plage d‘étanchéité [mm]

M122 – 6,5---------
M164 – 105 – 9---6 – 10
M206 – 127 – 125 – 168 – 13,5
M257 – 149 – 165 – 219 – 18,5
M3211 – 2114 – 2113 – 26,513 – 23
M4016 – 28---13 – 2417 – 30
M5021 – 34,5---------
M6332 – 44,5---------